Canneberges

Alors que plusieurs trouvent cette baie trop surette pour être consommée telle quelle, vous avez probablement déjà dégusté ce petit joyau rubis en jus, en sauce ou séché, comme collation. Polyvalente, cette baie déborde d’antioxydants, particulièrement abondants dans sa forme complète. Voilà pourquoi nous préservons les éléments nutritifs de la baie entière dans notre formule Peau radieuse.

Les antioxydants sont importants pour la santé de la peau, car ils réduisent le stress oxydatif causé par les radicaux libres comme les polluants, le stress et le manque de sommeil – sans oublier l’exercice soutenu! Comme le stress oxydatif entraîne le vieillissement de nos cellules (et de notre peau!), tout ce que nous faisons pour atténuer cette oxydation est bénéfique au fil du temps.

Les chercheurs étudient également les effets potentiels de la canneberge pour prévenir les infections de la vessie et freiner la croissance des cellules cancéreuses.

  

RECHERCHES DISPONIBLES

Antioxydants

Cette étude a analysé la quantité d’antioxydants contenus dans les produits de la canneberge. Les chercheurs ont conclu que « les canneberges sont une excellente source d’antioxydants de haute qualité et devraient être examinées dans les études portant sur les suppléments destinés aux humains ». 

Vinson, Joe A et coll. « Cranberries and cranberry products: powerful in vitro, ex vivo, and in vivo sources of antioxidants. » Journal of agricultural and food chemistry vol. 56,14 (2008) : 5884-91. doi:10.1021/jf073309b

Les substances phytochimiques que l’on trouve dans les fruits et légumes démontrent une activité antioxydante et les auteurs suggèrent qu’elles sont « les principaux composés bioactifs bénéfiques pour la santé » de ces aliments. Cette étude a examiné les quantités de composés phénoliques présentes dans divers fruits communs. De tous les fruits étudiés, la canneberge est celui qui possédait la plus haute teneur totale en phénols.

Sun, Jie et coll. « Antioxidant and antiproliferative activities of common fruits. » Journal of agricultural and food chemistry vol. 50,25 (2002) : 7449-54. doi:10.1021/jf0207530

 

RECHERCHES SUPPLÉMENTAIRES

Infections de la vessie

Dans le cadre de cette étude, il a été constaté que le jus de canneberge a inhibé l’adhérence de la bactérie E. coli (responsable des infections de la vessie). Cela s’est avéré tant pour les échantillons animaux qu’humains.

Sobota, A E. « Inhibition of bacterial adherence by cranberry juice: potential use for the treatment of urinary tract infections. » The Journal of urology vol. 131,5 (1984) : 1013-6. doi:10.1016/s0022-5347(17)50751-x

Cette étude a examiné si les composants antiadhésifs présents dans le cocktail de jus de canneberge (CJC) pouvaient atteindre le tractus urinaire après la consommation orale du jus de canneberge. Dans les deux heures suivant la consommation, les bactéries de l’échantillon de traitement démontraient des capacités d’adhérence inférieures à celles de l’échantillon de contrôle, et cette diminution s’est poursuivie avec le temps. Les résultats « confirment que la consommation orale de CJC pourrait être efficace contre l’adhérence de la bactérie E. coli uropathogène ».

Tao, Yuanyuan et coll. « Oral consumption of cranberry juice cocktail inhibits molecular-scale adhesion of clinical uropathogenic Escherichia coli. » Journal of medicinal food vol. 14,7-8 (2011) : 739-45. doi:10.1089/jmf.2010.0154

Propriétés anticancérigènes

Cet article mentionne que plusieurs études rapportent que les canneberges peuvent inhiber la croissance de plusieurs types de cellules cancéreuses différents in vitro, y compris celles du foie, du sein, du côlon, du cerveau, de la bouche et de l’ovaire. En outre, « l’inhibition de la croissance des cellules d’une tumeur de la prostate a été observée avec l’extrait de canneberge entière ». 

Neto, Catherine C. « Cranberries: ripe for more cancer research? » Journal of the science of food and agriculture vol. 91,13 (2011) : 2303-7. doi:10.1002/jsfa.4621

Les chercheurs de cette étude se penchent sur les effets de l’extrait de canneberge entière (WCE) sur l’activité des cellules cancéreuses de la prostate humaine DU145 in vitro. À la suite du traitement, « le WCE a fait décroître de façon significative la viabilité cellulaire des cellules DU145 ». Ces résultats confirment les bienfaits potentiels de la canneberge sur la santé.

Déziel, Bob et coll. « American cranberry (Vaccinium macrocarpon) extract affects human prostate cancer cell growth via cell cycle arrest by modulating expression of cell cycle regulators. » Food & function vol. 3,5 (2012) : 556-64. doi:10.1039/c2fo10145a