Mélisse Officinale

Aussi appelée mélisse citronnelle, la mélisse officinale n’a pourtant rien à voir avec la citronnelle qu’on utilise dans la cuisine asiatique ni avec le citron. Cette plante herbacée vivace de la famille de la menthe doit en fait ce nom au doux parfum citronné qu’elle exhale quand on froisse ses feuilles.

Ornée de petites fleurs banches délicates qui attirent les abeilles, la mélisse officinale est reconnue pour ses propriétés sédatives et utilisée comme agent d’endormissement. Plusieurs études ont porté sur l’efficacité de la mélisse officinale comme sédatif, certains chercheurs ayant observé « une réduction significative des troubles du sommeil parmi les sujets qui ont reçu de la mélisse officinale par rapport au groupe placebo ».

La mélisse officinale fait également l’objet de recherches actives en relation avec le stress, l’anxiété, le processus cognitif et les troubles de l’humeur, et pour ses propriétés antioxydantes. Plusieurs études suggèrent que des doses précises de mélisse officinale entraînent une diminution du stress, de l’anxiété et de l’hyperactivité, et une augmentation de la concentration et du calme.

Pour plus d’informations sur les effets possibles de la mélisse officinale, consultez les études ci-dessous.

Composants actifs 
Alpha-tocophérol, antioxydants (acides carnosiques, acides oléanoliques, acides ursoliques), flavonoïdes (pigenin-7-O-glucoside, isoquercitrine, lutéoline, rhamnocitrine, apigénine, kaemphérol, quercétine), acide phénolique (acide ferrique, acide rosmarinique, acide paracoumarique, acide caféique, triterpénoïdes (acide oléanolique et acide ursolique).

Cautions et avertissements 
Consultez un professionnel de la santé si les symptômes persistent ou s’aggravent, si vous êtes enceinte ou si vous allaitez ou si l’insomnie persiste pendant plus de trois semaines (insomnie chronique).
La combinaison avec de l’alcool ou d’autres médicaments ou produits de santé ayant des propriétés sédatives, n’est pas recommandée.

Effets secondaires connus 
Certaines personnes peuvent éprouver de la somnolence. Faites preuve de prudence si vous conduisez de la machinerie lourde ou tout autre véhicule motorisé, ou si vous exercez des activités qui requièrent de la vigilance.

RECHERCHES DISPONIBLES

Sommeil

Lors de cette étude prospective sans insu, 20 sujets souffrant d’anxiété légère à modérée et de troubles du sommeil ont reçu de l’extrait de melissa officinalis pendant 15 jours. Les résultats ont affiché une amélioration des symptômes, dont une diminution de l’anxiété, une amélioration des symptômes associés à l’anxiété et une diminution de l’insomnie.

Cases, Julien et al. “Pilot trial of Melissa officinalis L. leaf extract in the treatment of volunteers suffering from mild-to-moderate anxiety disorders and sleep disturbances.” Mediterranean journal of nutrition and metabolism vol. 4,3 (2011): 211-218. doi:10.1007/s12349-010-0045-4

Pour cette étude,  on a administré à des souris Swiss mâles des doses de 200 mg/kg, 400 mg/kg et 800 mg/kg de melissa officinalis et, une heure après, une injection de 50 mg/kg de pentobarbital, un sédatif. Les résultats ont démontré un endormissement plus rapide et une plus longue durée de sommeil.

Hajhashemi, Valiollah, and Azadeh Safaei. “Hypnotic effect of Coriandrum sativum, Ziziphus jujuba, Lavandula angustifolia and Melissa officinalis extracts in mice.” Research in pharmaceutical sciences vol. 10,6 (2015): 477-84.

Dans le cadre de cette étude, 100 femmes de 50 à 60 ans souffrant de symptômes reliés à la ménopause et de troubles du sommeil ont été réparties au hasard soit dans le groupe visé par l’intervention (recevant de la mélisse officinale et de la valériane) ou dans le groupe témoin (recevant un placebo). La qualité de leur sommeil a été évaluée à l’aide de l’indice de Pittsburgh avant et après le traitement. Les chercheurs ont constaté une diminution significative des troubles du sommeil parmi les femmes ayant reçu de la mélisse officinale comparativement à celles du groupe placebo.

Taavoni, S et al. “Valerian/lemon balm use for sleep disorders during menopause.” Complementary therapies in clinical practice vol. 19,4 (2013): 193-6. doi:10.1016/j.ctcp.2013.07.002

Dans cette étude multicentrique ouverte, 980 enfants de moins de 12 ans agités et dyssomniaques ont reçu une préparation de mélisse officinale et de valériane. Les résultats ont montré une diminution significative de l’agitation et de la dyssomnie, et la préparation a été bien tolérée par les sujets du test.

Müller, S F, and S Klement. “A combination of valerian and lemon balm is effective in the treatment of restlessness and dyssomnia in children.” Phytomedicine : international journal of phytotherapy and phytopharmacology vol. 13,6 (2006): 383-7. doi:10.1016/j.phymed.2006.01.013

RECHERCHES SUPPLÉMENTAIRES

Des recherches sont en cours concernant les effets de la mélisse officinale en lien avec les problèmes de santé suivants :

Stress

Dans le cadre d’essais croisés équilibrés, randomisés, en double insu et contrôlés par placebo, 18 sujets en bonne santé ont reçu deux doses séparées d’extrait de melissa officinalis, soit 300 mg et 600 mg, ou un placebo, à des jours différents, suivi d’une parenthèse thérapeutique de sept jours. L’humeur des sujets a été évaluée après 20 min à l’aide d’un test de simulation de stress d’intensité précise (DISS) avant la dose, puis une heure après. Les chercheurs ont découvert qu’une dose de 600 mg améliorait l’effet négatif sur l’humeur du DISS, augmentait le niveau de calme auto-évalué et diminuait le niveau d’attention auto-évalué. Aussi, après une dose 300 mg, les chercheurs ont noté un traitement plus rapide des problèmes mathématiques sans diminution de la précision.

Kennedy, David O et al. “Attenuation of laboratory-induced stress in humans after acute administration of Melissa officinalis (Lemon Balm).” Psychosomatic medicine vol. 66,4 (2004): 607-13. doi:10.1097/01.psy.0000132877.72833.71

Dans le cadre d’essais croisés équilibrés, randomisés, en double insu et contrôlés par placebo, 24 sujets sains ont reçu trois doses uniques contenant 600 mg, 1 200 mg et 1 800 mg de melissa officinalis et valeriana officinalis ou d’un placebo, à des jours différents, suivi d’une parenthèse thérapeutique de sept jours. L’étude a également évalué l’humeur et l’anxiété des sujets à l’aide d’un test de simulation de stress d’intensité précise (DISS) avant la dose, puis une heure, trois heures et six heures après. Les résultats ont montré que la dose de 600 mg soulage l’anxiété induite par le DISS, alors que la dose de 1 800 mg l’augmente.

Kennedy, David O et al. “Anxiolytic effects of a combination of Melissa officinalis and Valeriana officinalis during laboratory induced stress.” Phytotherapy research : PTR vol. 20,2 (2006): 96-102. doi:10.1002/ptr.1787

Anxiété

Lors de cette étude prospective sans insu, 20 sujets souffrant d’anxiété légère à modérée et de troubles du sommeil ont reçu de l’extrait de melissa officinalis pendant 15 jours. Les résultats ont affiché une amélioration des symptômes, dont une diminution de l’anxiété, une amélioration des symptômes associés à l’anxiété et une diminution de l’insomnie.

Cases, Julien et al. “Pilot trial of Melissa officinalis L. leaf extract in the treatment of volunteers suffering from mild-to-moderate anxiety disorders and sleep disturbances.” Mediterranean journal of nutrition and metabolism vol. 4,3 (2011): 211-218. doi:10.1007/s12349-010-0045-4

Cette étude-bilan conclut que les recherches ont validé bon nombre des utilisations traditionnelles de la melissa officinalis, notamment celles en lien avec l’anxiété.

Shakeri, Abolfazl et al. “Melissa officinalis L. - A review of its traditional uses, phytochemistry and pharmacology.” Journal of ethnopharmacology vol. 188 (2016): 204-28. doi:10.1016/j.jep.2016.05.010

Lors de cette recherche, on a administré de la melissa officinalis à six souris pendant 15 jours consécutifs, puis on les a soumises à des tests de labyrinthe en croix surélevé et en espace ouvert. Les résultats ont révélé une diminution significative de l’anxiété chez les souris pendant le test du labyrinthe en croix surélevé, alors qu’aucun effet significatif n’a été observé lors du test en espace ouvert. La melissa officinalis n’a pas modifié les activités exploratoires ni le rythme circadien et a démontré une capacité à soulager l’anxiété dans des conditions de stress modéré.

Ibarra, Alvin et al. “Effects of chronic administration of Melissa officinalis L. extract on anxiety-like reactivity and on circadian and exploratory activities in mice.” Phytomedicine : international journal of phytotherapy and phytopharmacology vol. 17,6 (2010): 397-403. doi:10.1016/j.phymed.2010.01.012

Cognition et humeur

Lors d’essais croisés équilibrés, randomisés, en double insu et contrôlés par placebo, 20 sujets en bonne santé ont reçu des doses de 600 mg, 1 000 mg et 1 600 mg ou d’un placebo pendant sept jours. La cognition et l’humeur ont été évaluées avant la dose, puis une heure, trois heures et six heures après la dose. Les résultats concluent qu’une meilleure mémorisation et une augmentation du niveau de calme ont été signalées lors des trois évaluations post-dose pour la dose de 1 600 mg.

Kennedy, D O et al. “Modulation of mood and cognitive performance following acute administration of single doses of Melissa officinalis (Lemon balm) with human CNS nicotinic and muscarinic receptor-binding properties.” Neuropsychopharmacology : official publication of the American College of Neuropsychopharmacology vol. 28,10 (2003): 1871-81. doi:10.1038/sj.npp.1300230

Aux fins de cette étude d’observation, 169 enfants d’âge scolaire présentant de l’hyperactivité et des difficultés de concentration, mais qui ne répondaient pas aux critères pour un diagnostic de TDAH, ont reçu 640 mg d’extrait de racine de valériane et 320 mg d’extrait de mélisse officinale. Ils ont été évalués par des pédiatres et par leurs parents à l’aide d’un questionnaire standardisé avant le traitement, puis après deux et sept semaines. Les résultats ont montré une capacité de concentration accrue, ainsi qu’une diminution de l’hyperactivité et de l’impulsivité.

Gromball, Jürgen et al. “Hyperactivity, concentration difficulties and impulsiveness improve during seven weeks' treatment with valerian root and lemon balm extracts in primary school children.” Phytomedicine : international journal of phytotherapy and phytopharmacology vol. 21,8-9 (2014): 1098-103. doi:10.1016/j.phymed.2014.04.004

Lors d’essais croisés équilibrés, randomisés, en double insu et contrôlés par placebo, 20 sujets en bonne santé ont reçu des doses de 300 mg, 600 mg et de 900 mg de melissa officinalis ou d’un placebo pendant sept jours. La performance cognitive a été évaluée immédiatement avant la dose, puis une heure, deux heures et demie, quatre heures et six heures après la dose. Les résultats ont montré que la dose de 600 mg était associée à une amélioration soutenue de l’attention ainsi qu’à une amélioration soutenue de la mémoire secondaire et de travail; à une augmentation du niveau de calme auto-évalué aux premiers temps à la dose la plus faible; et à une diminution du niveau d’attention auto-évalué en tout temps à la dose la plus élevée.

Kennedy, D O et al. “Modulation of mood and cognitive performance following acute administration of Melissa officinalis (lemon balm).” Pharmacology, biochemistry, and behavior vol. 72,4 (2002): 953-64. doi:10.1016/s0091-3057(02)00777-3

Antioxydant

Cette étude visait à déterminer l’effet de l’infusion de melissa officinalis (mélisse officinale) sur le niveau de stress oxydatif chez le personnel de radiologie exposé à des radiations persistantes à faible dose pendant le travail, au moyen d’un essai clinique avant et après. L’étude a démontré que « l’infusion de mélisse officinale améliore nettement la condition de stress oxydatif et réduit les dommages à l’ADN chez le personnel de radiologie lorsqu’utilisée comme supplément alimentaire à des fins de radioprotection ».

Berardi RR, DeSimone EM, Newton GD, Oszko MA, Popovich NG, Rollins CJ, Shimp LA, Tietze KJ, editors. “Handbook of Nonprescription Drugs: An Interactive Approach to Self-Care” 13th edition. Washington (DC): American Pharmaceutical Association; 2002.

RECHERCHE DISPONIBLE SUR LES CAUTIONS, AVERTISSEMENTS ET EFFETS SECONDAIRES CONNUS

Consultez un professionnel de la santé avant d’utiliser ce produit si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. 

Cette monographie communautaire de plantes médicinales établie par le HMPC définit les utilisations bien établies ou traditionnelles de certaines espèces végétales, incluant des directives sur l’utilisation de la mélisse officinale pendant la grossesse ou l’allaitement.

EMEA 2007. European Medicines Agency. Community Monograph on . London (UK): EMEA Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC), 31 October 2007.

La combinaison avec de l’alcool ou d’autres médicaments ou produits de santé ayant des propriétés sédatives, n’est pas recommandée. 

Cette monographie communautaire de plantes médicinales établie par le HMPC définit les utilisations bien établies ou traditionnelles de certaines espèces végétales, incluant des directives sur l’utilisation de la mélisse officinale en combinaison avec d’autres substances ou produits.

EMEA 2007. European Medicines Agency. Community Monograph on . London (UK): EMEA Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC), 31 October 2007.

Consultez un professionnel de la santé si l’insomnie persiste pendant plus de 3 semaines (insomnie chronique).

Ce manuel présente des renseignements relatifs aux doses ainsi que la recherche fondée sur des données probantes concernant l’efficacité et la sécurité de médicaments en vente libre et à base de plantes, y compris la mélisse officinale et son effet sur le sommeil.

Berardi RR, DeSimone EM, Newton GD, Oszko MA, Popovich NG, Rollins CJ, Shimp LA, Tietze KJ, editors. “Handbook of Nonprescription Drugs: An Interactive Approach to Self-Care” 13th edition. Washington (DC): American Pharmaceutical Association; 2002.

Ce texte présente une approche globale détaillée pour le traitement de certaines maladies, et mentionne la relation entre l’effet de la mélisse officinale et l’insomnie chronique.

DiPiro, Joseph T., et al. Pharmacotherapy: A Pathophysiologic Approach, ed. McGraw-Hill Medical, New York, 2014.

Certaines personnes peuvent éprouver de la somnolence. Faire preuve de prudence si vous conduisez de la machinerie lourde ou tout autre véhicule motorisé, ou si vous exercez des activités qui requièrent de la vigilance.

Cette monographie communautaire de plantes médicinales établie par le HMPC définit les utilisations bien établies ou traditionnelles de certaines espèces végétales, incluant des directives sur l’utilisation de la mélisse officinale pendant l’exercice et les effets qu’elles pourraient entraîner.

EMEA 2007. European Medicines Agency. Community Monograph on . London (UK): EMEA Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC), 31 October 2007.